banner fight 2
banner fight 2 ph

Une leçon sur la motivation.

lecon de motivationJ’aimerais vous raconter cette histoire qui m’est arrivée lorsque j’ai démarré mon activité professionnelle en temps que personnel trainer en travailleur indépendant….

Nous étions en 2008, et je me suis lancée dans l’aventure de la création d’entreprise. Cette période est riche d’enseignements, car vous êtes obligé de comprendre très vite lorsque vous faites des erreurs (et vous en faites énormément, surtout au début), vous devez redresser la barre immédiatement et ne jamais vous relâcher….sinon, vous perdez votre bizness. Aussi simple que cela !

Quand j’ai démarré, je faisais uniquement entre 2 et 4 leçons par jour ; mon quotidien était hanté par la question de savoir comment payer loyer et charges chaque mois.
Mon espace professionnel était une minuscule arcade commerciale de 48 m2 située en demi-sous-sol… basse de plafond, un peu sombre….
Comme j’avais pas mal de temps libre (évidemment, l’agenda n’était encore pas vraiment saturé), je passais du temps à élaborer des projets et à échanger de temps à autre avec d’autres coachs sportifs pour décrypter mon environnement et faire avancer les choses.

Une belle après midi, je me retrouve à la terrasse d’un café pour échanger avec D,coach sportif de son état, employé en temps que vacataire dans des salles de fitness, et des idées plein la tête.
« Moi je veux et je vais créer une structure pour le crossfit, me dit-il, c’est une méthode qui fonctionne du tonnerre, qui a le vent en poupe.
Mais je souhaite aller dans un concept pluri disciplinaire. Tu voies ? Un espace très grand, graphique, design, complètement relooké dans cet esprit un peu brut, et tout à la fois classe :
J’aimerais y adjoindre un espace comme une galerie où l’on pourrait projeter les films et montages sur les compétiteurs et manifestations qui seraient régulièrement mises en place, mais aussi organiser conférences et expositions….
Le nec plus ultra serait, dans un second temps, un bar à jus et petite restauration diététique….Ce serait un établissement qui deviendrait tellement cossu, tellement à l’avant-garde que l’on en parlerait dans Genève comme de l’Usine Opéra * (*L’Usine est un club de sport privé à Genève, haut de gamme). Tu imagines un peu le truc ! »

Bien sûr que j’imagine le truc mon gars !!!
J’imaginais et visualisais tellement bien son plan que tout d’un coup je me suis sentie tellement miteuse de faire et de faire faire mes pauvres exercices dans ma micro salle de 48m2, très basse de plafond !
« Mais tu aimerais créer ce projet dans la ville de Genève ? Malgré les loyers prohibitifs ? » M’aventurais-je…
-« Bon, je suis en train de monter un dossier pour soumettre mon projet au service de la promotion économique de la ville de Genève; d’autre part, j’ai un bon réseau tu sais et j’ai bon espoir que cela aboutisse… »

Mais au fur et à mesure, cette conversation devint difficile pour moi ; puisque D, tout enthousiasmé par son projet futur, se mît à remettre en question de manière d’abord subtile ma propre expérience d’entrepreneuse, avec des commentaires comme « Moi, à ta place, je n’aurais pas fait comme ça » ; puis au fur et à mesure, ses critiques devinrent plus caustiques avant que ne tombe la sentence finale :
« Je me demande quand même comment tu peux faire du sport dans ce trou à rat !! », en évoquant ma salle de coaching privé.

Je peux vous dire qu’à cet instant, un grand blizzard intersidéral souffla en moi !!! Je ressortais de cet échange avec un goût amer d’incapacité et d’impuissance.

Il m’a fallu plusieurs années pour comprendre.
Comprendre qu’il vaut mieux un pas de fourmi dans la réalité, plutôt qu’une superproduction hollywoodienne mondiale….dans ses rêves.
Comprendre que je n’ai jamais eu vent de la moindre réalisation du projet de D; mais que par contre, actuellement mon club a déménagé dans un espace beaucoup plus grand ; et au premier étage. (Bien que symboliquement, on puisse y voir une petite progression à échelle humaine, Il reste néanmoins plusieurs étages à grimper encore ; ce qui est très excitant !)
Comprendre enfin, que ce qui compte, ce n’est pas avoir de la motivation de puissance mille lors d’une conversation, ce qui compte c’est la maintenir à un haut niveau d’intensité et ensuite se mettre à travailler opiniâtrement dans un seul et unique but :
conformer ses actes à sa parole.

My Body

  • NE VOUS FAITES QUE DU BIEN !

    NE VOUS FAITES QUE DU BIEN ! Hormis le fait d'éteindre la TV, de n'écouter la radio que de manière épisodique

    Lire la suite...
  • SÉRIE FILICARIA

    SÉRIE FILICARIAComment demander à son corps pour qu'il réponde favorablement La série FILICARIA évoque un art divinatoire, des rituels que

    Lire la suite...
  • JE SUIS À TOI MON CORPS

    Je suis à toi mon Corps,Chaque fois que je trébuche, chaque fois que je tombe , je suis à toiJe vais

    Lire la suite...
  • NOUVEAU PROJET "FILICARIA"

    Quoi de plus révélateur qu'une forêt majestueuse et imprégnée d'énergie mystique pour encenser le corps ? Guillaume (le photographe de Reactive

    Lire la suite...
  • REUSSIR N'A PAS BESOIN DE RECETTE

    Les guides et les recettes, tout le monde adore ça, c'est même devenu un sacré business. Et l'univers de la

    Lire la suite...
  • LA SENSATION DANS LE CORPS

    Savez-vous que “la sensation dans le corps” est l'expérience unique que vous puissiez vraiment avoir dans la vie. Et rien

    Lire la suite...
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9